Comment faire décoller votre entreprise … partie 3 : libérez votre potentiel !

Comment faire décoller votre entreprise … partie 3 : libérez votre potentiel !

Comment faire décoller votre entreprise … partie 3 : libérez votre potentiel !

 

Dans mes deux précédents articles je vous ai proposé pour vous aider à faire décoller votre entreprise, de focaliser votre regard sur votre réussite (partie 1) et d’autre part de développer une stratégie gagnante (partie 2). Dans ce troisième article, je souhaite partager avec vous ce qui d’après moi fait toute la différence pour vraiment réussir.

Le troisième ingrédient qui vous permettra de faire vraiment décoller votre entreprise, c’est vous-même !
Ne vous est-il jamais arrivé de:
• ressentir en vous comme une deuxième personne qui vous tire en arrière alors que vous tentez vainement d’avancer?
• vous entendre intérieurement vous dire : tu vois trop grand ! ceci n’est pas pour toi ! comment vas-tu pouvoir tout gérer si tu réussis? …
• vous sentir très lasse, sans énergie pour travailler, et sans savoir exactement pourquoi?
• remettre à demain ce qui pourtant est primordial pour développer votre entreprise?

J’imagine que vous vous êtes reconnue dans une de ces descriptions, et pour cause, nous sommes toutes confrontées à des degrés divers, à nos propres peurs et à de multiples pensées qui nous freinent. Et c’est justement ici, que va se faire la différence entre développer votre entreprise et faire décoller votre entreprise !

Pour faire décoller votre entreprise, il est indispensable que vous laissiez s’exprimer au maximum, les richesses qui sont en vous (vos capacités, vos compétences, vos talents …), en apprenant à repérer et à gérer justement tout ce qui vous freine à l’intérieur de vous-même.

Pour illustrer mes propos, j’aime utiliser ici l’exemple très parlant de la voiture et du frein à main. Imaginez-vous, en train de rouler en voiture vers une destination importante avec le frein à main à moitié serré. Je vous laisse imaginer toutes les conséquences à la fois sur le trajet, le temps de trajet et la voiture elle-même et vous laisse le soin de faire le parallèle avec ce que vous vivez actuellement.

J’ai choisi dans cet article de vous donner trois points clés pour vous permettre dés aujourd’hui de commencer à « desserrer petit à petit votre propre frein à main »:
1. Lister les peurs que vous ressentez en tant que maman entrepreneure.
Le fait de repérer, nommer et noter les peurs qui vous assaillent permet déjà de diminuer leur impact. En prenant l’habitude de faire cet exercice, vous serez de jour en jour plus apte à détecter vos peurs. Il arrive que nous ne soyons pas conscientes de certaines de nos peurs et ce sont celles-là même qui ont généralement le plus grand impact négatif sur notre activité. D’où l’importance d’être vigilante pour les débusquer au fur et à mesure qu’elles apparaissent.

2. Repérer le besoin non comblé qui soutient votre peur.
Une fois votre peur repérée, il est important de comprendre quel besoin vous n’avez pas encore comblé et qui du coup soutient votre peur.
Voici un exemple concret pour illustrer mon propos. Une de mes clientes me disait un jour qu’elle ne savait pas comment faire pour mettre en place une présentation de ses produits sur les marchés. En discutant avec elle, elle prit conscience que ce qui lui posait problème, n’était pas comment s’y prendre pour mettre en place cette action commerciale, mais plutôt la peur qu’elle ressentait en pensant qu’elle risquait de bafouiller lors de la présentation de ses produits. A partir de là, elle comprit qu’elle avait besoin de s’entraîner oralement à présenter ses produits, afin de prendre de l’assurance avant de se rendre sur les marchés. En repérant son besoin et en mettant en place une stratégie pour y répondre, elle fit disparaître sa peur et put enfin s’engager tranquillement dans sa démarche commerciale.

3. Détecter ce en quoi vous croyez et qui fait que votre peur existe.
Le troisième point clé est de pouvoir définir ce en quoi vous avez besoin de croire pour ressentir cette peur.
Dans l’exemple précédent, ma cliente avait besoin de croire qu’à chaque fois qu’elle se retrouverait en public pour présenter ses produits, elle allait bafouiller. Sa croyance qui créait sa peur était donc : « parler devant un public me fait bafouiller ». Une croyance est une généralisation que vous avez vous-mêmes mis en place inconsciemment dans le passé, suite à un évènement, où à la répétition de petites expériences négatives du même style. Il est donc important que vous preniez conscience des croyances qui vous freinent pour réussir, car sans cette prise de conscience vous ne pourrez pas agir dessus pour les déstabiliser.

Si vous vous reconnaissez en partie dans cet article et que vous souhaitez « libérer votre potentiel » pour faire décoller votre entreprise, alors rejoignez-moi pour une séance découverte. Nous verrons ensemble comment je peux vous aider à développer votre entreprise avec aisance et fluidité. Cliquez sur l’image ci-dessous pour réserver votre séance

Je réserve ma séance découverte

Merci de me laisser une petite trace de votre passage !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.